Cette fiche a été rédigée dans le cadre du projet d’Atlas encyclopédique des Petites Iles de Méditerranée, porté par le Conservatoire du Littoral, l’Initiative PIM, et leurs nombreux partenaires.
This sheet has been written as part of the encyclopedic Atlas of the Small Mediterranean Islands project, carried out by the Conservatoire du Littoral, the PIM Initiative and their numerous partners.
(https://pimatlas.org)

ILES

Cluster : Bejaia

Sous-bassin : ALGERIE

Tigzirt / îlot à l'ail

Contributeur :

Riadh Moulai

Date de création : 19 Janvier 2017

Tigzirt ; ilot à l'aïl (Bing Maps)
Photo profil - île d'Ail
Commune Béjaia
Archipel /
Surface (ha) 0,3
Linéaire côtier (mètre) 220
Distance à la côte (Mile nautique)

0.0702

Altitude max (mètre) 5
Coordonnée géographiques Latitude
36.89833333
Longitude
4.12091667
Propriété foncière /
Gestionnaire(s)
Statut de protection national /
international /

Description générale


Cet îlot, situé à l’extrémité ouest de la plage de Boulimate, à 10 km environs de la ville de

Bejaia, est localement surnommé “l’îlot à l’ail” ou TISKERTH à cause de sa végétation apparente depuis le continent, dominée par de grandes tiges d’Allium commutatum à floraison estivale

L’îlot, situé à seulement 100 m du rivage (plage de Boulimate), mesure environ 0,4 ha de superficie, dont la moitié seulement est couverte de végétation, la partie nord de l’îlot étant trop fortement soumise aux embruns. Sa topographie est relativement plane bien que ses côtes soient surélevées de quelques mètres au dessus du niveau de la mer. Il s’agit d’un affleurement de grès Quaternaire (plage fossile) fortement érodé par les embruns, de sorte que sa surface, très acérée, est extrêmement désagréable au pied du baigneur. C’est probablement cela qui le protège de la sur-fréquentation estivale, malgré sa grande accessibilité depuis la plage. (Vela et al.,2012)

Connaissances


La flore vasculaire semble comporter 21 espèces (Vela et al.,2012)

La faune des invertébrés terrestres de l’île de l’ail est composée des élements suivants;

  • Gastropoda: 1 espèce
  • Insecta: 35 espécés (Bensid et Namir,2016)

La faune des vertébrés terrestres est composés d’une seule espéce, le reptile, Chalcides ocellatus (Aissat, comm.perso.)

Intérêts


La découverte de cette station insulaire unique d’Allium commutatum en Algérie procure à l’îlot de Boulimate une valeur patrimoniale irremplaçable à l’échelon national. Cela justifie son intégration au sein de la “Zone Importante pour les Plantes” (Important Plant Area) voisine du Parc National de Gouraya qui incluait déjà naturellement la petite île des Pisans (Yahi & al., sous-presse). Cet exemple, parmi d’autres encore inédits (E. Véla, obs. pers.), illustre combien l’exploration du hotspot algéro-tunisien “Kabylies-Numidie-Kroumirie” (Véla & Benhouhou, 2007) n’est pas terminée et doit être poursuivie consciencieusement.

La présence Malva neglecta Wallr. [= M. rotundifolia auct., non L.] ne semble jamais avoir été reportée en Kabylie ni sur le littoral du Centre ou de l’Est algérien (Quézel & Santa 1963).

Pressions


Aucune pression anthropique notable; ne semble être notée sur l’île. l’île semble  peu fréquenté (voir ci-haut, description générale)

Gestion & Conservation


Aucune mesure de gestion et de conservation de cet espace insulaire ne semble exister pour l’instant.

Principales ressources bibliographiques


  1. Bensid M. et Namir F., 2016 – Analyse de la diversité entomologique de quelques îles de la région de Béjaia (Algérie). Mémo. Master en Biologie dela Conservation et developpement durable, Université de Béjaia,69 p.
  2. Quezel, P. & S. Santa (1962-1963). Nouvelle flore de l’Algérie et des régions désertiques méridionales, 1-2. CNRS, Paris.
  3. Vela & S. Benhouhou (2007). Évaluation d’un nouveau point chaud de biodiversité végétale dans le Bassin méditerranéen (Afrique du Nord). C.R. Biologies 330 : 589-60
  4. VELA E., BOUGAHAM A. F. et MOULAÏ R., 2012 – Découverte d’Allium commutatum Guss. (Alliaceae) en Algérie. Lagascalia 32 : 291-296
Print Friendly, PDF & Email